fbpx Press "Enter" to skip to content

8 choses à savoir sur le tournoi d’Indian Wells

Ce week-end auront lieu les finales du tournoi BNP Paribas Open d’Indian Wells, aussi appelé Masters 1000 d’Indian Wells. C’est tout simplement l’un des tournois les plus prestigieux des circuits ATP et WTA. Au point d’être considéré parfois officieusement comme le « 5e Grand-Chelem ». Pour l’occasion, on vous a donc préparé 8 choses à savoir sur ce tournoi histoire que vous puissiez impressionner votre partenaire de jeu ce week-end avec vos connaissances. 

1. Indian Wells ça paye bien, très bien même

Le BNP Paribas Open d’Indian Wells est l’un des tournois (hors GC) les plus rémunérateurs de l’année.

La dotation est proche de 10 millions de $, alors qu’elle n’avoisine “que” les 5 millions de $ pour Madrid ou Monte-Carlo par exemple.

2. Ce tournoi a lieu dans une vallée qui n’est pas connue que pour le tennis

La deuxième chose à savoir sur le tournoi d’Indian Wells est qu’il a lieu en Californie. Plus précisement dans la vallée de Coachella.
Oui oui, juste à côté du lieu où se tient le plus grand festival du monde chaque année en avril.

3. Indian Wells n’a pas du tout lieu en octobre normalement

Normalement le tournoi se déroule début mars dans la foulée du Master 1000 de Miami lors de la première tournée américaine, mais cette année il fut décalé au mois d’octobre en raison du Covid.

4. Les infrastructures du tournoi sont grandes, très grandes

Infrastructures du tournoi d'Indian Wells

Les infrastructures du tournoi sont parmi les plus grandes et les plus belles du monde. Le complexe actuel date de 1987 et compte au total pas moins de 24 courts.

Le court central du tournoi, qui peut accueillir jusqu’à 16 100 spectateurs, est ni plus ni moins que le deuxième plus grand stade de tennis de la planète après le court Arthur Ashe, central de l’US Open.

Les courts 2 et 3 disposent respectivement de 6000 et 2700 places.

5. Les joueurs américains ont longtemps dominé le tournoi

Durant les années 1990, Indian Wells connaît une outrageuse domination des joueurs américains. Victoire de Jim Courier en 1991 et 1993, de Michael Chang en 1992, 1996 et 1997 et de Pete Sampras en 1994 et 1995.

Mais étonnement, Andre Agassi n’a remporté qu’une seule fois le tournoi, en 2001

6. Les tableaux sont plus grands que pour les autres Masters 1000

Démesure américaine oblige, le Masters d’Indian Wells est le seul tournoi hors GC avec le Masters de Miami doté de tableaux de plus de 64 joueurs.

Le tableau principal oppose 96 joueurs dont 32, têtes de série exemptées de premier tour. Il y a sept tours au total.

7. Daniil Medvedev était le doyen des têtes de série pour l’édition 2021

Cette année, symbole d’une passation de pouvoir, Daniil Medvedev était le doyen des têtes de série, a seulement 25 ans.

Tsitsipas (23 ans), Zverev (24), Rublev (23), Berrettini (25), Ruud (22), Auger‐Aliassime (21) et Hurkacz (24) étaient les 7 autres têtes de série.

8. Les soeurs Williams ont longtemps boycotté le tournoi

Dernière chose à a savoir sur le tournoi d’Indian Wells et non des moindres, les sœurs Venus et Serena Williams ont boycotté le tournoi de 2002 à 2014, à cause du public.

Ce dernier, persuadé que leur père avait décidé à l’avance de l’issue de la demi-finale opposant les 2 sœurs, avait conspué Serena durant la finale 2001 et encouragé son adversaire Kim Clijsters.

A l’époque, les sœurs Williams avaient alors qualifié le public de « raciste ». Et c’est seulement le 4 février 2015 que Serena Williams annonce dans une tribune du Time avoir « tourné la page » et confirme sa participation à l’édition suivante. Venus fera quant à elle son retour dans le tournoi californien l’année suivante.

Voilà, on espère que cet article vous aura plu et que vous ressortirez ces anecdotes sur nos cours à la face de vos partenaire ce week-end, après l’avoir battu 6/1 6/0 bien sûr.

Laisser un commentaire